•  
  •  
EX 300-800mm/5.6 DG APO HSM


Un télé-zoom "pro" exceptionnel !...


Le SIGMA 300-800mm/5.6
EX DG HSM - APO iF


Un objectif de 300mm à 800mm avec une ouverture constante de 5.6... Sigma la fait depuis quelques années maintenant, mais peu ont pu l'essayer ou en sont les heureux propriétaires... Pourtant ce télé-zoom pro est un objectif exceptionnel au niveau mécanique et procure une qualité optique absolument incroyable, tout ceci pour un prix somme tout élevé mais restant moins élevé que les derniers nés Canon et Nikon en focales fixes 500 ou 600mm et surtout les 800mm fixes à prix hors du commun... Seul zoom aussi "long" avec une telle luminosité et une telle qualité optique, il reste bien entendu un monstre de lentilles avec ses 54,4cm de longueur et ses 5,8 kg à la portée :-)...
On notera une lentille frontale énooorme est somptueuse pour tous les amoureux de belle optiques, il est évident que le filtrage est possible par "tiroir" au format 46mm de diamètre, UV, Gris ou encore Polarisant circulaire, pour ce dernier une bague crantée est disponible pour agir sur l'effet "polarisant"...
Je laisse "la parole" ou du moins une synthèse de texte à notre photographe professionnel qui a testé pour nous le 300-800 sur le terrain lors d'un meeting d'aviation mais aussi en "portrait"... Monsieur Danny Gaillard - Photographe en Valais : http://www.dannygaillard.com/
Bonne lecture... Et si jamais :-), le 300-800mm est en stock !!!

Que du plaisir ! Hé oui !

Pour commencer, ce lance-missiles semble imposant par sa taille au premier abord, et a le don de rendre toute autre optique un tant soit peu modeste pour de la pacotille... Un 120-300/2.8 fait en effet pâle figure à côté de ce monstre de son aspect physique.

Une fois la sangle correctement mise et vérifiée pour la 36ème fois, vient le moment de le prendre en main et de se rendre compte du poids et des divers aspects de l’objectif.

Un collier de pied imposant, massif et solide, bien placé, une bague de zoom facile et agréable (peut-être un peu trop proche du boîtier à mon goût, mais ça... détail). L’accès à l’emplacement des filtres très simple, la bague crantée pour agir sur les polarisants circulaires est très pratique. Une chose “amusante” c’est la façon dont est taillé cette objectif, au premier contact on a l’impression qu’un doubleur est déjà fixé dessus... alors que non.

La housse de protection enlevée, le pare-soleil est plus rapidement mis en place qu’un Canon... une simple vis de serrage (avec légère protection pour ne laisser aucune marque sur l’optique), un quart de tour et hop, le voilà dehors, il suffit de le retourner, le placer de la même manière et resserrer légèrement.

Comme d’habitude avec ce genre de fusées intersidérales, ce n’est pas l’objectif qui est monté sur le boîtier, mais l’inverse. Je dois avouer ne pas croire que l’objectif fasse un peu moins de 6 kg … il m’a semblé peser au moins 10-12 kg avec le boîtier … et pourtant.

En action ! :-)

...

Utilisation

Mon périple a débuté avec de la prise de vue aérienne lors d’un meeting, monopod fixé, batteries chargées, spot trouvé, il suffisait de trouver la façon la plus simple d’utiliser tout ça au mieux en voyant les passages rapides d’un F/16.. que je n’ai malheureusement pas réussi à immortaliser en vol.

J’ai directement pensé à l’utilisation du zoom, mais comment faire lorsque certains avions grimpent à la verticale à tout moment ? impossible il faut lâcher le zoom, reprendre l’objectif en main et tenter de suivre l’avion.... raté.... 800mm, l’autofocus dans le ciel se perd...

Par la suite, mon monopod ne servait plus qu’à poser le tout afin de laisser souffler mes bras, et l’utiliser à quelques endroits où l’anticipation était assez facile. Après avoir discuté avec un photographe qui lui était sur un 500mm F/4 Nikon (mais qui fait 2kg de moins), il est vrai qu’on ne suit pas un avion de A à Z …. Il y a une grande part d’anticipation et surtout de placement.

La meilleure façon d’utiliser ce genre d’optique dans ce genre d’événements, finalement c’est de le faire en focale fixe, 300mm, 500 à 600mm et enfin 800mm et de lever au moment adéquat pour les quelques secondes utiles à cadrer son zingue. L’exercice est un peu plus long à 800mm, car l’AF se perd très vite dans le ciel et de retrouver un avion à cette focale devient assez éprouvant.

Pour de la chasse, du sport et d’autres thèmes, les “problèmes” d’utilisation que j’ai rencontré, vont très souvent disparaître, car à l'affût des heures permet d’avoir son matériel sur trépied ou posé d’une façon qui sera totalement maîtrisable, tout en ayant accès au zoom ! Tout comme au bord d’un terrain de foot, rien de plus simple et d’agréable qu’un 300-800 sur un trépied avec une tête digne de ce nom pour profiter de tous les avantages qui font de cette optique une PERLE.


Qualité d’image

Ce 300-800mm était monté sur un 5D Mark II, AF en mode AI Servo (tous collimateurs engagés). Il s’avère tout simplement que le résultat est époustouflant ! Un piqué à donner un mal de “caillou” à un 300mm F2.8 ! Et dans des conditions assez médiocres ! Une sensibilité entre 800 et 1600 iso dû au mauvais temps et au 1/1000ème pour la plupart des bombes qui passent dans le ciel, souvent à pleine ouverture et une qualité exceptionnelle d’image !

Aberrations Chromatiques inexistantes, un léger vignettage lors des grands ciels bleus du premier jour et une faible déformation au centre de l’image à 300mm (qui est impossible à distinguer sans utiliser un logiciel de correction optique. Associé à ça, cette optique est parfaite !). Des images à 800mm, recadrées à plus de 50% dans l’image sont criantes de vérité !

Certes le capteur du Mark II est exceptionnel, mais impossible de faire ça avec certaines optiques qui sont sensées être des références !

(image ci-dessous : NINA for Danny Gaillard, Canon Eos 5DMKII, Sigma 300-800mm/5.6 à ... f./ 5.6)

Portrait

Le domaine du portrait-mode étant celui dans lequel je baigne, je n’ai pas résisté à l’envie de le tester en condition … en extérieur, beau soleil à contre-jour, Flash Multiblitz Profilux Plus 800
avec Bol beauté
à 2m du modèle. L’appareil à 6-7m posé sur trépied à 800mm cadré closeup et en avant la musique ! Un bokeh magnifique, un piqué d’anthologie, rien à voir avec une vulgaire optique “nette”, non c’est frappant de beauté tellement la qualité est incroyable !

Conclusion

Pour tout domaine qui nécessite de bouger pour se rapprocher ou s’éloigner, comme dans l’affût de gibier, les sports en bord de terrain etc... c’est le choix idéal ! Il ne fait que 2kg de + qu’un 500mm F4, en étant autant bon à 800mm que le 500mm ! Et il ne coûte pas plus cher que certaines de ces optiques fixes.


Le fantastique Sigma EX 300-800mm/5.6 DG HSM est classé "TOP 3" Sigma Romandie


EX DG APO iF HSM
18 lentilles en 16 groupes
8,2 à 3,1 degrés
diaphragme à 9 lamelles
M.a.p. mini : 600cm
Dimensions : 156,5 x 544mm
Poids : 5,880kg
Filtrage 46mm par tiroir

Compatible avec les CONVERTER SIGMA EX 1,4x et 2,0x = MF !
1,4x = 420-1120mm/8.0
2,0x = 600-1600mm/11.0


(2 verres ELD dont la lentille frontale)

Prix catalogue
fr. 9'625.-




Livrable seulement pour :
CANON
NIKON
SIGMA


Inclus : Grand sac EX, Pare-Soleil...
+ Cartes SSC à Vie (exclusivité SWISS Regulary Imported)




.



.