•  
  •  
12-24mm/4.5-5.6 II DG HSM

Nouvelle version du fameux "Popeye" de 2003 avec cette version "II" livrable depuis septembre 2011, qui corrige et améliore pas mal de choses...


 SIGMA 12-24mm/4.5-5.6 II
 DG iF HSM


Tout de noir vêtu avec sa finition noir mat "brillancé" maintenant bien connue depuis le début de l'année, il est dépourvu de filet or n'étant plus un EX... Allez savoir pourquoi ? Surtout que la finition est nettement à la hausse vis-à-vis de sont prédécesseur de plus les performances optiques au niveau piqué et contraste sont à la hausse...

Sigma fut un des premiers fabricants d'objectifs ayant sorti un zoom ultra-grand-angle pour le 24x36 avec le fameux 21-35mm/3.5-4.0 en 1979... Plusieurs suivirent avec les améliorations techniques pour arriver en 2003 avec le fameux "Popeye" 12-24mm/4.5-5.6 EX DG HSM... Un bon objectif extrême qui rendait de fiers services mais qui avait ses petits défauts aujourd'hui corrigés pour la plupart grâce à cette nouvelle version "II" de haute technologie et fait pour les capteurs actuels qu'ils soient en FF, APS-H ou les petits APS-C.


Première chose, la finition globale dont on ne saurait lui reprocher quoi que ce soit, le toucher et la prise en main sont motivantes, le revêtement magnifique avec un pare-soleil intégré métallique en "pétal-hood" et bien plus profond que l'ancienne version.


Le pare-soleil entourant la lentille frontale dodue :-) et fortement convexée, sont parfaitement protégés par le capuchon avant avec le bouchon d'objectif.


La bague de zooming est franchement fluide et agréable à l'utilisation avec une petite course entre la focale de 12mm jusqu'à 24... On notera que la luminosité reste à 4.5 jusqu'à 16mm et passe à 5.6 dès 17mm.
Du très beau matériel à première vue :-) !


Du côté AF, rien à redire, les dernières générations HSM de Sigma n'ont rien à rougir, c'est rapide, précis et ultra-silencieux... Testé sur un Nikon D7000, rien à redire c'est véloce ! De plus aucunement besoin d'un sujet contrasté pour que le point soit fait rapidement et précisément, en paysage c'est du bonheur absolu sur n'importe quel sujet.


Au niveau des performances optiques, que dire... Sigma prouve depuis quelques années qu'il ne produit plus d'objectifs qui ne sont pas au top au niveau des performances et ce nouveau 12-24 ne déroge pas à cette règle d'or chez Sigma !


Formule optique de 17 lentilles en 13 groupes, Sigma y a intégrer 4 lentilles asphériques, 1 lentille SLD et 4 autres lentilles FLD (fluorite) pour produire des performances de très haut niveau...
De 12 à 24mm dès la pleine ouverture ça pique c'est clair et c'est un fait... en fermant d'un diaph supplémentaire, on monte encore et on atteint l'excellence sans autre forme... On ne peut que regretter que Sigma n'ai pas recalculé ce nouveau Popeye pour nous permettre une meilleure luminosité, ils en sont + que capables cela c'est certain, mais il est vrai aussi que les derniers capteurs permettent une telle montée en iso et dans une telle qualité que la luminosité sur un grand-angulaire n'est pas d'une nécessité absolue et ce 12-24 procure de telles performances optiques qu'on oublier très très vite que nous ne pouvons travailler en dessous de 4.5 :-), on ne parlera pas du contraste absolument magnifique tout en restant "rond" et propre...


Au niveau des distorsion, cette nouvelle version ne déroge pas à la règle établie par le "Popeye numéro1" et procure des fuyantes + que saines, même très étonnantes pour un 12mm, il est fait pour l'architecture ce cailloux !!!


Du côté des abérations chromatiques, les 4 lentilles FLD donnent tous leurs sens puisqu'on a beau chercher, y en a quasi pas !


On peut lui reprocher deux choses tout de même :-)... Bein voui faut bien qu'il ai quelques petits défauts...
Rien de grave en fait, mais peut-être qu'un pare-soleil encore un peu plus profond lui aurait permis d'être parfait aussi au niveau du flare... Attention tout de même, le flare est très discret, d'ailleurs on le voit sur la première image de cette page (vers le haut à droite, léger flare vert), il est plutôt bon dans l'ensemble, mais avec un soleil rentrant dans l'objectif avec approximativement une marge de 30 degrés sur les deux côtés, le flare apparaît et peut parfois un peu gêner, mais comme il est assez discret, un petit coup de "tampon" rapide et miracle, il n'y a plus rien hihihihi :-)
Deuxième petit reproche, le vignetage... En effet si sur APS-C, il est quasi indécelable à 12mm 4.5 et néant au dessus, sur capteur 24x36, il est visible sur font clair de 12 à 16mm environ à toutes les ouvertures sur les bords extrêmes... Maintenant est-ce un défaut pour un ultra-grand-angle ?
Même le fantastique 14-24/2.8 de Nikon a du vignetage aux plus grandes ouvertures, vous me direz mais c'est un 2.8 et à 5.6 il est quasi néant... Oui c'est vrai mais c'est un des rares petits défauts qu'on peut réellement reprocher à ce 12-24 et ces performances optiques sont telles qu'on lui pardonne sans autre :-D


En conclusion, superbe réussite pour cette nouvelle version 12-24... Le piqué et le contraste sont en hausse et la qualité finale est de très haut niveau, la finition et l'AF également, le flare est nettement meilleur même s'il pourrait l'être encore plus parfaitement, un vrai ultra-grand-angle pour les capteurs 24x36 restant dans une gamme de prix bien placées et abordables... Je suis surpris en bien et je ne peux que recommander ce cailloux Sigma... On regrettera un peu de vignetage en capteur 24x36 et une meilleure luminosité qui lui aurait permis d'être un réel concurrent au 14-24 de Nikon; il l'est très sérieusement au niveau des performances optiques par contre ! tout en gagnant 2 mm d'ailleurs mais en moins lumineux.

17 lentilles en 13 groupes
M.a.p. mini : 28cm
dimensions : 85x120,2mm
poids : 670gr.
4 lentilles asphériques
4 lentilles FLD
1 lentille SLD


Prix catalogue (1.7.2014) fr. 995.-

Disponible pour le moment seulement pour Canon - Nikon - Sigma


NEW...

Lien direct sur GALLERY du site Sigma Japan
Des images en hautes résolutions
GALERIE 12-24mm/4.5-5.6 DG II


Cliquez directement sur l'image...