•  
  •  
Historique des appareils réflex SIGMA


SIGMA est avant tout connu de part le monde pour ses objectifs... Depuis 1961 et après avoir passé par plusieurs "concepts", Sigma aujourd'hui c'est toujours les EX DG & DC mais surtout l'avenir avec le "GlobalVision" et les séries ART, SPORT & CONTEMPORARY...

En plus des objectifs, évidement que Sigma vous propose également une série de filtre Sigma en Polarisant circulaire directement en finition "slim" jusqu'à 82mm et normal au dessus ainsi que des UV directement en finition MRC.

En plus des objectifs et des filtres, Sigma propose des flashs cobra depuis + de 20ans avec pour chaque génération un modèle "entry" avec le ST et un modèle "pro" avec le ST Super...

Ce que certains savent peu, voir même découvrent, c'est que Sigma a toujours été présent avec des appareils photo, particulièrement les réflex. Si les deux premiers modèles ne sont pas des 100% Sigma et de plus avec des montures "partagées", depuis 1993, Sigma fabrique ses propres boitiers avec sa propre monture "Sigma SA".

Ci-dessous, la liste complète des boitiers réflex SIGMA ayant été mis sur le marché.

.

SIGMA MARK-1

1975
Commercialisé en 1976

Le premier réflex sous la marque Sigma avec le modèle Mark-1.
Ce boitier avait une monture M42.

Très Rare, on peut parfois en trouver sur e-bay entre 100 & 200 dollars (c'est du vintage).




.


SIGMA SA-1

1984

Le deuxième réflex sous la marque Sigma avec le modèle Sa-1. Ce très beau boitier au design digne des années 80 avait une monture ou baïonnette pentax-K. On pouvait lui rajouter un winder 2,5i/s...

Ce boitier se trouve encore assez facilement sur e-bay à moins de 50 dollars, par contre le winder est ultra-rare et je vous avoue que je n'ai pas de précision technique sur son origine ou la possibilité d'y mettre un autre winder compatible.



.


SIGMA SA-300

1992
Commercialisé en 1993


Le 3eme réflex sous la marque Sigma mais le tout premier SIGMA à monture SIGMA en 1993.

C'est aussi le premier réflex Sigma motorisé ou disons avec entrainement du film par moteur sans oublier bien entendu qu'il est également le premier Sigma à mise au point automatique "AF", c'est donc un monument, le réflex qui aura marqué l'ère analogique pour Sigma au niveau du rélfex ... À noter qu'à cette époque c'était un des réflex d'entrée de gamme le plus complet du marché.

On en trouve à profusion en occasion sur les sites d'occasion ou sur e-bay à tous les prix. À ma connaissance, il n'existe pas de poignée moteur supplémentaire.



.


SIGMA SA-300N

1994
Commercialisé en 1995


Le 4eme boitier Sigma pour une évolution du SA-300 avec le SA-300N qui avait surtout une visée plus clair et neutre à travers le viseur que son prédécesseur et une amélioration du système AF.

Plus difficile à trouver que le SA-300, il reste quasiment donné en occasion avec des prix de 10 à 30 dollars ! En vaut-t-il la peine malgré tout ? :-)



.


SIGMA SA-5

1997

Voici le 5eme réflex de Sigma avec le modèle SA-5... Tout petit réflex qui fut proposer tout en black ou black/silver, l'évolution par rapport au SA-300/N c'est bien entendu le design, le poids, l'ergonomie mais également un AF plus véloce, ou encore du DX code ^^ et d'un obturateur au 1/4000eme.



SIGMA SA-5N ?
1999 ?

Aucune indication
 

.


SIGMA SA-7

2001

Le 6eme réflex Sigma avec le modèle SA-7 qui sorti seulement en 2001. Ce fut le remplaçant du SA-5 en gamme d'entrée avec un AF amélioré, une syncro flash au 1/90eme, un obturateur au 1/2000eme, un moteur intégré de 1,5i/s. ou encore alimenté par deux piles CR2 qui changeaient la donne face à la grosse 2CR5 et il ne pesait que 395gr. ...


.


SIGMA SA-9

2001

Cette même année arriva également le 7eme réflex Sigma et le dernier Sigma "analogique" avec le SA-9 dit "pro"...
Un très beau boitier qui arriva malheureusement bien tard sur le marché mais qui avait pour lui un AF véloce et précis, un obturateur au 1/8000eme, une syncro flash au 1/180eme ou encore un moteur intégré de 3 i/s. ...



.


SIGMA SD9

2002

8eme réflex Sigma (déjà ^^) mais surtout le premier réflex Sigma numérique et le premier réflex avec capteur de la technologie X3 Foveon, le SD9 ! ...

Capteur de base de 3,3mpx X3F, donc 10,2 mpx
Coefficient de focale de X1,7 (Image sensor size 20,7 X 13,8mm)
TFT 1,8 pouces de 130'000 pixels
3,5 i/s (maximum 7 images en "Hi")
Couverture du cadrage de 98%
Obturateur 1/6000eme. Syncro flash 1/180eme
400 iso maxi
Format d'enregistrement exclusivement en RAW
Résolution maxi 2268x1512 X3

Une fiche technique assez drôle de nos jours ! :-)

On en trouve pas facilement sur e-bay... de 150 à 250 dollars au maximum, un vrai "vintage" !



.


SIGMA SD10

2003
Commercialisé en 2004


le 9eme réflex Sigma et déjà le 2eme numérique avec une évolution du SD9 avec ce modèle SD10.

Le SD10 arriva sur la marché avec un prix en baisse par rapport à son prédécesseur, à la base, le capteur est le même, on ne peut toujours faire que du RAW avec compressions Jpeg ou Tiff toujours seulement par l'intermédiaire du software Sigma Photo Pro (le 2.0 en 2004), l'écran est toujours un 1,8 pouces de 130'000 pixels, par contre on pouvait enfin monter un peu en iso :-) 800 & 1600 et la gestion de l'expo était améliorée. Pas de grandes révolution, le X3F en est vraiment à ses débuts il faudra attendre encore un peu pour obtenir une évolution plus marquée...



.

SIGMA SD14

2006

10eme réflex et 3eme génération numérique de Sigma X3F avec le SD14 sorti en 2006...

Le SD14 fut une vraie évolution du capteur X3F au point de vue gestion mais aussi du boitier en lui-même adoptant un design très différent, moins "camion" que ces deux prédécesseurs, il était même franchement beau au niveau design et avait une superbe ergonomie d'ensemble.

Le capteur de base était un peu plus adapté avec 4,5 mpx X3 donc un 14mpx pour des fichiers maximum de 4608 x 3072 pixels.
Enfin la possibilité de faire du Jpeg à la prise de vue même si le X3F se travail en RAW pour exploiter à fond son potentiel de détail, mais ce sont avant tout des raisons de marché.
On notera également un écran de 2,5 pouces pour seulement 150'000 pixels, donc plus grand mais pas très précis et beau à regarder encore.
On complètera les améliorations par un AF à 5 points, par contre il restait à 3i/s pour 6-7 images maxi en Hi ce qui est aujourd'hui bien obsolète pour travailler rapidement...

Le SD14 permettait de lui ajouter un battery-grip avec le PG-21 et un deuxième accu.



.


SIGMA SD15

2010

Le 11eme réflex et la 4eme génération réflex numérique Sigma avec le modèle SD15...

Ce SD15, boitier réflex milieu de gamme enterre ses prédécesseurs avec une technologie nettement plus évoluée même s'il reste encore du travail au niveau de la technologie embarquée du boitier en lui-même, malgré tout un nouveau processeur d'image avec le True II lui permet des expositions nettement plus précises autant en lumière du jour qu'au flash. on abandonne la carte CF pour des cartes mémoire au format SD, on y intègre un nouvel écran LCD de 3,0 pouces de 460'000 pixels qui change radicalement même si Nikon ou Canon en sont déjà à 1'000'000, une nouvelle mesure évaluative à  77 segments, un AF à 5 points... Egalement une nette amélioration du buffer qui permet dorénavant 3 i/s pour 21 fichier RAW en Hi à la suite :-) Là aussi on est loin de la technologie Nikon et Canon à ce niveau, mais le SIGMA X3F c'est une autre philosophie avant tout...

Le SD15 accepte également la "battery-grip" PG-21 pour une meilleure ergonomie et un deuxième accu.



.


SIGMA SD1
SIGMA SD1 Merrill


2010
Commercialisé en 2011
Merrill 2012


Le 12eme/13eme réflex et la 5eme génération de réflex numérique Sigma avec le superbe Sigma SD1... Puis remplacé par le modèle SD1 Merrill qui est le même en 2012.

Un capteur de 15,34 X 3 donc 46mpx avec un coefficient de X1,5, donc plus grand (16x24mm) pour des fichiers maximum de 4800x3200 X3 pixels !
Un aboutissement pour le X3F APS-C avec un superbe boitier procurant une ergonomie parfaite... Si on est pas encore au super top au niveau de la technologie embarquée du boitier, le SD1 est le meilleur X3F jamais fabriqué et permet d'exploiter le capteur à son maximum pour des images incroyables au niveau couleur et détails...
On reste encore un peu en "retard" au niveau de la gestion du bruit même si ce boitier permet une bonne montée en iso, 800 reste le maximum pour des images propres sans passer par un "débruiteur"...
On notera que si le SD15 adopte les cartes au format SD, le Sigma SD1 lui étant pro continue avec les cartes au format CF. Si nous aurions aimé un écran avec + de résolution, on a droit au même écran que le SD15 avec ces 460'000 pixels, si on aurait aimé un viseur 100% il reste à 98%, si on aurait aimé un buffer digne de ce nom pour un réflex pro on reste avec 21 images maxi en Hi à 3i/s... Par contre la cadence monte à 5 i/s en Hi et 6 i/s en MED et LOW, nous avons un AF à 11 points, un obturateur au 1/8000eme, un boitier en magnésium, un Dual True II... et un boitier totalement "hype" :-)

On notera que si le SD1 est sorti pour un prix très élevé, fin 2011 lors de l'annonce du SD1 Merrill en hommage au technicien X3F, le prix pu chuter de quasiment 60% et est aujourd'hui à un prix du marché.